ZOOM SUR... LIEUX CULTES EN ITALIE

-

LES JARDINS DE LA VILLA TARANTO

"Un beau jardin n'a pas besoin d'être grand, mais il doit être la réalisation de votre rêve, même s'il est seulement de quelques deux mètres carrés de large et se trouve sur votre balcon." Avec ces mots, le Capitaine Neil Mc Eacharn, à qui l'on doit la naissance des jardins merveilleux, expliquait sa philosophie. Les plantes de la Villa Taranto ont été disposées avec une sensibilité d'artiste, dans un cadre de beauté entre le lac et les montagnes. Les jardins accueillent des milliers de plantes, provenant de tous les coins du monde, et de très rares collections. Le Capitaine voulut que le sens de son oeuvre puisse persister dans le temps et, avec un exemple d'exquise générosité, il donna sa propriété à l'état italien, exprimant le désir que l'oeuvre ait une continuité à l'avenir.

-

-

LES GONDOLIERS À VENISE

À l'origine, la gondole était le moyen de transport habituel, utilisé par tous les habitants de l'île, des plus modestes au plus riches. Ceux qui ne conduisaient pas eux-même leurs gondoles, la faisaient conduire par un gondolier. On compta jusqu'à 10 000 gondoles à Venise, au XVIème siècle. De nos jours, les gondoliers (environ 400) sont vêtus d'un pantalon noir. Leur chemise peut-être blanche ou leur T-shirt rayé de rouge ou bleu sombre. Leurs canotiers ont tressés de paille extrêmement serrée, et vernis ce qui permet de flotter s'ils venaient à tomber à l'eau et donc de laisser le temps d'être repêchés. En vous baladant, vous entendrez certainement "Gondola, Gondola" pour signaler la présence de gondoles libres !

-

-

LES VILLAS PALLADIENNES

On retrouve en Vénétie des villas uniques au monde qui fascinent par leur beauté intemporelle et par leur histoire. 

Ce sont les Villas de Palladio, conçues vers le milieu des années 1500 par l'architecte Andrea Palladio, pour les familles les plus riches de l'époque. Ces villas n'étaient pas seulement des résidences d'été, mais également de véritables centres productifs entourés de vignobles et champs cultivés. Entre 1994 et 1996, vingt-quatre de ces villas ont été inscrites sur la liste du "Patrimoine Mondiale" de l'UNESCO.

-

-

RAVENNE, "LA BYZANCE DE L'OCCIDENT"

La ville fut par trois fois capitale : d'abord de l'Empire Romain d'occident, puis du Royaume des Ostrogoths et de l'empire Byzantin.

La ville est mondialement réputée pour ses monuments de style byzantin et en particulier pour un vaste ensemble de mosaïques du Haut Moyen-Âge très bien conservées, plusieurs mausolées et édifices religieux.

Ces monuments paléochrétiens sont inscrits au "Patrimoine Mondial" de l'UNESCO.

-

-

FLORENCE, CAPITALE TOSCANE

Florence a su préserver durant des siècles tout son charme. La famille Médicis y a régné en maître pendant toute la Renaissance. De cette dynastie et de son riche passé, la ville conserve jalousement tous les attraits. Cette célèbre famille toscane a largement contribué à l'évolution de la ville en intervenant sur la culture, l'économie et la politique. À elle seule, elle rassemble 25 % des œuvres du patrimoine artistique italien !

-

-

LA LEGENDE DE LA FONTAINE DE TREVI

Située en plein cœur de la ville, à proximité du Panthéon et de la place d'Espagne, la Fontaine de Trevi est la fontaine la plus connue de Rome et un lieu de passage obligatoire.

Elle est adossée à un palais et reprend la forme d'un temple ou d'un arc de triomphe. La légende raconte que Trevi est le nom de la jeune fille qui a indiqué l'emplacement de la source aux romains au premier siècle avant J.C. Aujourd'hui encore, on continue d'amener l'eau de cette source  située à vingt kilomètres au sud de la ville. Cette histoire est d'ailleurs représentée sur les bas-reliefs de la fontaine. La tradition veut qu'on lance deux pièces dans la fontaine, la première pour faire un vœu et la seconde pour être sûr de revenir à Rome.

Les pièces amassées quotidiennement dans la fontaine sont destinées à des œuvres de charité.

-

-

LE COLISÉE

Monument emblématique de la ville de Rome, le Colisée est le plus grand amphithéâtre jamais construit dans l'empire romain. Il pouvait accueillir 55 000 spectateurs avides de spectacles tels que combats d'animaux ou de gladiateurs et même des batailles navales dans une arène remplie d'eau ! Les gradins organisés de façon à distinguer les classes sociales. Le 1er niveau était réservé à l'Empereur et au Sénat, le 2nd aux aristocrates et le 3ème accueillait la population. L'arène, quant à elle était composée d'un plancher de bois recouvert de sable. En dessous, de nombreux couloirs et pièces destinés à accueillir les gladiateurs et les animaux féroces qui pouvaient être portés au centre de l'arène grâce à une série d'élévateurs et de rampes d'accès.

-

-

LA CÔTE AMALFITAINE

La Côte Amalfitaine se présente comme un balcon suspendu entre la mer bleu cobalt et les flancs des monts Lattari, dans un enchaînement de vallées et promontoires, entre criques, plages et terrasses cultivées d'agrumes, de vignes et d'oliviers. Elle s'étend entre le Golfe de Naples et le Golfe de Salerne. Elle est inscrite au "Patrimoine Mondial" de l'UNESCO depuis 1997.

-

-

LES "TRULLI"

Rien ne saurait mieux symboliser votre arrivée dans les Pouilles que la vue si distinctive d'un "trullo", construction conique unique de la région. Dans une période historique où l'on empêchait la construction de demeures fixes, les habitants de ces terres s'adaptèrent au territoire de façon ingénieuse et créèrent les "trulli", bâtiments en pierre locale.  Une pièce unique possède des niches pour la cheminée, des alcôves et autres aménagements intérieurs.